Simon Kean : la volonté de faire sa marque

Simon Kean : la volonté de faire sa marque

Le blogue de Ghislain Maduma* –

Les 25 défenses de titre mondial effectuées de Joe Louis, la fabuleuse carrière de l’invaincu Rocky Marciano et les performances explosives de « Iron » Mike Tyson sont autant d’exploits ayant nourri la fascination des amateurs de boxe pour la catégorie des poids lourds.

Au fil des ans, le nombre d’athlètes évoluant dans cette division que l’on surnomme la « catégorie reine de la boxe » étant parvenus à s’établir comme de véritables vedettes, que ce soit dans le ring ou à l’extérieur, est impressionnant. Que l’on songe seulement à George Foreman, Joe Frazier, Evander Holyfield, et sans oublier évidemment le plus grand de tout le temps : Muhammad Ali.

Depuis la retraite de Lennox Lewis, pourtant, la division des lourds a graduellement perdu de son éclat. Malgré tout, même si la dernière décennie n’est pas la plus mémorable, elle a réservé quelques belles confrontations aux amateurs.

Le duel que se sont récemment livré Anthony Joshua et Wladimir Klitschko devant 90 000 spectateurs est certainement l’une d’elles. Le spectacle, bien qu’il marque la fin d’une époque, a surpassé bien des attentes. Rappelons en effet que Klitschko avait déjà cédé ses titres mondiaux au Britannique Tyson Fury au terme de son combat précédent. Il s’était alors incliné aux points à la suite d’un duel dont le spectacle, cette fois-là encore comme ce fut trop souvent le cas au cours de la carrière du cadet des frères Klitschko, avait pourtant été plutôt décevant.

Maintenant que le roi est mort, vive le roi. Anthony Joshua est sans doute parvenu avec ce gain à s’établir comme le digne successeur de Lennox Lewis. À quelques différences près, il suit d’ailleurs le même parcours que ce dernier. Médaillé d’or olympique, champion britannique et du Commonwealth, il peut légitimement être considéré comme le meilleur de sa catégorie à la suite de cette prestation.

Maintenant, en considérant l’Américain Deontay Wilder qui domine les poids lourds de ce côté-ci de l’Atlantique, de même que l’énigmatique Tyson Fury en carte cachée, la division des poids lourds se révèle à nouveau particulièrement excitante. En effet, on ne peut oublier dans l’équation plusieurs athlètes capables de nourrir le spectacle et de soulever les amateurs, par exemple Luis Ortiz, Joseph Parker et Bermane Stiverne. Au Québec, Simon Kean, fort de seulement 9 combats, rêve déjà de participer à cette grande parade de confrontations passionnantes.

En tant que fans, nous ne pouvons qu’espérer l’arrivée d’un nouvel âge d’or pour la division des poids lourds. Au final, quelle que soit la combinaison qui opposera les boxeurs mentionnés précédemment et d’autres qui sont remplis de promesses, à l’image de Simon Kean, ces affrontements risquent de susciter énormément d’intérêt et nous en serons tous gagnants.

(*Ghislain Maduma est V-P marketing et relation social pour Eye of the Tiger Management)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s