La boxe au fil de la semaine #138 – l’actualité vue par Richard Cloutier

La boxe au fil de la semaine #138 – l’actualité vue par Richard Cloutier

Billet 138, semaine du 27 février 2017

Eleider Alvarez (22-0-0) a surpris Lucian Bute (32-4-1), vendredi au Centre Vidéotron de Québec, en lui passant le KO à 2:22 du cinquième round. Pour la suite de sa carrière, l’Olympien d’origine colombienne se devait de l’emporter de façon convaincante et c’est mission accomplie. Cette victoire lui permet de légitimer le statut d’aspirant au titre mondial WBC des mi-lourds que lui confère son titre WBC Argent acquis en 2014 à Monaco face à Ryno Liebenberg et qu’il a dû défendre à deux reprises, notamment contre Isaac Chilemba en 2015, sans pouvoir le convertir en combat de championnat du monde face au champion Adonis Stevenson. Surtout, cette victoire lui permettra de récolter suffisamment d’argent pour que sa femme et son enfant quittent la Colombie afin de venir le rejoindre à Montréal. « Je me bats pour ma famille, pour ma vie », a lancé Alvarez dans les minutes suivant sa victoire et ce cri du cœur voulait effectivement tout dire de l’enjeu du duel.

Pour préparer son affrontement contre Lucian Bute, Eleider Alvarez n’a pas lésiné sur les moyens et s’est entouré de plusieurs partenaires d’entraînement de qualité, incluant l’ancien champion du monde gaucher, Chad Dawson. Pour son prochain combat, il pourrait bien affronter cette fois le champion Adonis Stevenson. Le mois de septembre est évoqué pour la rencontre. Entretemps, Adonis Stevenson doit remonter sur le ring le 29 avril à Long Island, face à un adversaire dont l’identité devrait être confirmée d’ici quelques heures. Yvon Michel a affirmé en point de presse, samedi, qu’Eleider Alvarez affrontera le champion du monde WBC, peu importe qui d’Adonis Stevenson ou de son prochain adversaire sortira vainqueur de l’affrontement du 29 avril.

Pour sa part, Lucian Bute offrait une superbe performance avant d’être stoppé par Alvarez. L’ancien champion du monde IBF d’origine roumaine n’a pas désiré spéculer sur son avenir, affirmant qu’il allait d’abord prendre un long congé pour y réfléchir. Lucian Bute aura 37 ans le 28 février. Rappelons qu’il a commencé à préparer son après carrière il y a quelques mois, en contribuant au développement d’un certain nombre de boxeurs, dont les frères Bruno et Dario Bredicean. En point de presse, Yvon Michel a affirmé qu’il aurait des propositions à faire à Lucian Bute si celui-ci choisissait de continuer sa carrière. « À 175 livres, je pense que c’est un peu trop gros pour Lucian, mais je pense qu’il est encore l’un des cinq meilleurs au monde à 168 livres. Ce que je dis là, ce n’est pas rien. Il a donné de bons combats à Badou Jack et James DeGale. Il peut encore surprendre beaucoup de monde », a dit le promoteur, cité par RDS.ca

Le crochet de gauche – l’actu en bref

  • L’affrontement Bute-Alvarez était l’attraction principale du gala organisé par le Groupe Yvon Michel, le vendredi 24 février. Dans la demi-finale, le poids lourd de Québec, Éric Martel-Bahoeli (11-7-1), s’est fait passer le KO à 2:01 du cinquième round par l’ex-footballeur Adam Braidwood (7-1-0) de la Colombie-Britannique, qui a mis la main sur le titre mondial la World Boxing Union (WBU). À l’issue du combat, Éric Martel-Bahoeli a affirmé qu’il prenait sa retraite du ring. « Ce soir j’ai fait mon dernier combat de boxe !!! Je tiens à remercier tous mes amis, mes coachs, ma famille et mes commanditaires, sans oublier les gens de la belle ville de Québec !!! Bravo à Adam Braidwood je lui souhaite le meilleur !!! Je crois avoir donné ce que j’avais à donner dans ce sport et je tiens à garder ma tête pour le futur !!! Maintenant place à de nouveaux défis », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. De son côté, Braidwood n’a pas caché son espoir de revenir combattre au Québec. « I’m gonna learn French and hope to see everyone soon ! », a-t-il notamment écrit sur les réseaux sociaux. Un souhait partagé par plusieurs amateurs de boxe. Les chances sont d’ailleurs grandes de satisfaire tout le monde puisqu’un représentant de GYM m’a confirmé que Braidwood pourrait bien se retrouver sur le même ring qu’Oscar Rivas dans un proche avenir. De même, le Trifluvien Simon Kean (8-0-0) a invité Braidwood à l’affronter via les médias sociaux, affirmant qu’il n’avait guère été impressionné par sa prestation.

  • En sous-carte, Sébastien Bouchard (15-1-0) de Baie-Saint-Paul a enregistré la victoire par décision unanime des juges sur le Mexicain Gustavo Garibay (13-8-2), l’actuel champion du Mexique et WBC Latino des super-mi-moyens. Le Mexicain Uriel Gonzalez (15-2-1), un adversaire de remplacement, a offert un défi de tous les instants à Francis Lafrenière (15-5-2), de Coteau-du-Lac. Lafrenière a remporté la victoire par décision partagée des juges (98-92, 96-94, 95-96) et ainsi conservé ainsi de justesse sa couronne IBF Internationale. Il a aussi mis la main sur le titre NABO des poids moyens, ce qui va lui permettre d’intégrer le top-15 de la WBO. L’Olympien français Christian M’Billi (2-0-0), a stoppé le Mexicain Jesus Olivares (5-4-0) à 34 secondes du troisième round. Finalement, Dario Bredicean (12-0-0) l’a emporté par décision unanime des juges sur le Mexicain Alejandro Torres (9-2-2). Selon GYM, 7842 spectateurs étaient réunis au Centre Vidéotron de Québec.

  • Le Montréalais Schiller Hyppolite (21-2-0) disputera-t-il son prochain combat en Écosse dans le cadre d’un duel comptant pour le titre du Commonwealth des mi-lourds ? Sur les médias sociaux, le tenant du titre, le Britannique Callum Johnson (16-0-0), affirme que Hyppolite est son prochain adversaire pour son combat prévu le 15 avril à Glasgow. Hyppolite a détenu la couronne WBC International des mi-lourds en 2014. Le duel n’est pas encore inscrit sur Boxrec.com. Lors de son plus récent duel en novembre 2016, il a été arrêté par Avni Yildirim (13-0-0) en Allemagne alors qu’ils se disputaient la ceinture WBC International Argent des super-moyens.

  • Le WBC vient d’inscrire Marie-Ève Dicaire (7-0-0) au 4e échelon de son classement chez les poids mi-moyens. Cette ascension fait suite à la victoire par décision unanime en huit rounds de Dicaire sur l’Américaine Lisa Noel Garland (15-7-0), le 9 février dernier au Cabaret du Casino de Montréal. Elle était auparavant classée au 7e rang du WBC. « Je suis vraiment contente, mais en même temps, j’ai encore du boulot à accomplir! J’ai regardé sur vidéo les autres filles au classement et je suis confiante, mais je veux continuer de travailler fort pour m’améliorer », a déclaré Marie-Ève Dicaire. Celle-ci figurera sans doute sur la carte que présentera GYM au Casino de Montréal, le 30 mars prochain.

  • Le poids lourd torontois d’origine ukrainienne, Oleksandr Teslenko (9-0-0), l’a emporté par décision unanime des juges sur le gaucher californien Bernardo Marquez (7-3-1) le 24 février au Sportsmans Lodge de Studio City, en Californie.

La chronique « Au fil des rounds » rédigée par Richard Cloutier est publiée chaque semaine via les publications de la division Communautés locales de TC Media. À noter toutefois que la version « La boxe au fil de la semaine » publiée sur le site http://www.monsieurboxerichardcloutier.com présente un contenu distinct et augmenté. Richard Cloutier couvre l’actualité de la boxe depuis maintenant 15 ans. Il a signé plusieurs ouvrages portant sur le sujet et est le seul journaliste québécois reconnu par l’Association des chroniqueurs de boxe américains (BWAA).

(Photo : Robert Lévesque, gracieuseté GYM).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s