Le parcours de David Lemieux : un rêve longuement nourri

Le parcours de David Lemieux : un rêve longuement nourri

Par Ghislain MADUMA, collaboration spéciale * –

Lorsque David Lemieux a été présenté au public québécois, en 2007, on l’a qualifié de « Sidney Crosby de la boxe ». Si aujourd’hui cette comparaison est utilisée à bien des sauces, il faut dire qu’à l’époque, David, âgé de 18 ans, détruisait littéralement tout sur son passage dans les rangs amateurs, comme le faisait Sidney Crosby dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec.

De fait, les amateurs de boxe n’ont pas eu longtemps à attendre avant de pouvoir constater que David Lemieux est dans une classe à part. Les victoires expéditives se sont succédées à un rythme effréné et les attentes ont cru en conséquence, après chacune de ses performances.

L’histoire de David Lemieux mérite d’être connue et servie en exemple pour enseigner à quiconque, mais surtout aux plus jeunes, quels sont les ingrédients utiles pour atteindre ses rêves. Déjà à l’âge de 14 ans, il avait pour ambition de devenir champion du monde et il l’exprimait avec confiance.

Même si David Lemieux n’était pas l’athlète le plus rapide, ni le meilleur technicien ou le plus expérimenté, son éthique de travail, sa persévérance et la foi aveugle qu’il avait en son talent lui ont permis de faire sa marque parmi les boxeurs de sa génération. Chez les professionnels, son caractère lui a d’ailleurs permis de surmonter des défaites contre Marco Antonio Rubio et Joachim Alcine. David Lemieux est revenu avec une série de neuf victoires consécutives, la neuvième contre Hassan N’Dam N’Jikam pour le titre de Champion du monde IBF. Une victoire concrétisant le rêve du jeune de 14 ans.

Une série de 18 KO consécutifs et un look d’adolescent en dernière année de secondaire ont pavé la piste de décollage de la carrière de David Lemieux. Le jeune homme a aussi rapidement suscité l’intérêt chez nos voisins du sud, un intérêt nourri par quelques présences sur ESPN, puis au sein de l’émission Friday Night Fight présentée par la chaîne câblée HBO.

Si la route l’ayant mené à la consécration d’un titre mondial n’a pas été sans embuches, David Lemieux, avec une fiche de 36 victoires en 39 combats, dont 32 par KO, n’en fera pas moins sa quatrième apparition sur HBO le 11 mars prochain. Il affrontera alors un autre cogneur, l’américain Curtis Stevens au Casino Turning Stone, situé dans l’État de New York.

Le parcours de David Lemieux peut sans doute inspirer quiconque aspire à atteindre le sommet, peu importe le domaine dans lequel il évolue. Il a connu l’adulation du jeune prodige, la dure remise en question suivant les échecs, puis l’atteinte du but tant recherché. Et ce n’est pas terminé. S’il a effectivement accompli le rêve qu’il chérissait depuis l’âge de 14 ans en installant une ceinture de champion du monde autour de sa taille, seuls ses efforts et sa persévérance lui permettent aujourd’hui de poursuivre son chemin afin de démontrer qu’il a eu raison de croire en son potentiel.

(*Ghislain Maduma est V-P marketing et relation social pour Eye of the Tiger Management)

(Photo : gracieuseté Robert Lévesque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s