Duel Lemieux – Stevens : l’analyse de Ghislain Maduma

Duel Lemieux – Stevens : l’analyse de Ghislain Maduma

Par Ghislain MADUMA, collaboration spéciale * –

Enfin signé et offert aux fans, le duel entre la vedette québécoise David Lemieux et le cogneur américain Curtis « Cerebral Assassin » Steven aura lieu le 11 mars à Verona, dans l’état de New York.

Sur papier, cet affrontement a tous les ingrédients pour aspirer au titre de combat de l’année. Depuis près de 2 ans, les deux artistes du K.-O. se livrent déjà la bataille à travers les réseaux sociaux. Les deux boxeurs auront l’occasion de régler leur querelle sur le ring, lors d’un événement conjointement présenté par Eye of the Tiger Management, Golden Boy Promotions et Main Events promotion.

D’ici là, voici quelques comparaisons entre les deux cogneurs de puissance.

Force de frappe : Avec 21 kos en 29 victoires, Curtis Stevens est souvent considéré parmi les choix pour le K.-O. de l’année, tandis que David Lemieux, avec 32 kos en 36 victoires, n’est pas en reste. Les deux boxeurs ont affronté Hassan N’Dam N’Jikam, l’actuel Champion du monde intérimaire de la WBA de la division des poids moyens. Alors que Stevens n’a jamais réussi a l’ébranler, Lemieux l’a expédié quatre fois au plancher.

Avantage : Lemieux

Résistance : Lors de leur affrontement respectif contre Gennady Golovkin, les deux pugilistes se sont fait stopper par la machine du Kazakhstan. À 22 ans, Lemieux s’est aussi incliné par ko face à Marco Antonio Rubio. Excluant sa défaite par abandon aux mains de Golovkin, Stevens ne s’est pas incliné par ko depuis 2006.

Égalité

Impondérables : Ce combat représente une deuxième confrontation entre les deux entraîneurs. En effet, alors que l’entraîneur de Lemieux, Marc Ramsay, se trouvait dans le coin de Jean Pascal, John David Jackson prenait place de l’autre côté, dans le coin de Sergey Kovalev, lors de leur premier affrontement disputé en mars 2015. On se rappellera que l’ancien Champion unifié de mi-lourd a infligé une dure défaite à l’ancien boxeur de Marc Ramsay. Pour cette raison, l’avantage psychologique penchera du côté de l’équipe du boxeur américain.

Avantage : Stevens

En conclusion, la planète boxe peut être assurée que cette bataille sera des plus explosive. Il faut en effet s’attendre à une vraie guerre de tranchées entre deux féroces guerriers, alors que chacun tentera de s’imposer avec sa force de frappe.

(*Ghislain Maduma est V-P marketing et relation social pour Eye of the Tiger Management)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s